www.toutes-les-videos-business.com

La vidéo, c'est dans la boîte !

Roman : si vous étiez le héros, vous feriez quoi ?

Retrouvez l’origine de ce roman dans l’article ici 
https://toutes-les-videos-business.com/ecrire-un-roman-en-52-semaines/
https://toutes-les-videos-business.com/roman-intro-daniel/.

 

Pendant 52 semaines, vivez avec moi le roman des aventures de Daniel Montceau, Directeur Qualité de MétalFusion.

Parcourez brièvement ce teaser, et donnez votre avis sur l’intrigue de l’histoire !

 

La semaine où tout a basculé

Dimanche 14 septembre 2014…

“Allons chéri, pourquoi tu es si tendu, aujourd’hui, on est dimanche !”

Ma femme Catherine est une vraie perle, Comment lui dire sans qu’elle ne s’agace que j’ai encore 3 heures de boulot d’ici demain matin…

Je dois présenter les chiffres trimestriels de la qualité lors du Comité de Direction demain, à Jean-Baptiste Millet, 65 ans, actuel et charismatique directeur général de MétalFusion, Jean-Baptiste est lui-même fils du fondateur, le grand Michel Millet, héros de la guerre 39-45.

Michel Millet a créé MétalFusion au moment de la guerre, pour fabriquer des pièces métalliques de haute précision pour les armes. C’était un homme droit, sévère, déterminé. Jean-Baptiste, son fils est de la même trempe, forgé du même métal. Il est à la tête de l’entreprise familiale depuis 30 ans, et en a fait une pépite de renommée internationale.

MétalFusion est devenue l’entreprise spécialiste de la fabrication des pièces métalliques industrielles de haute précision et à haute résistance. Les secteurs se sont diversifiés, et le secteur des dispositifs médicaux, comme les prothèses osseuses est aujourd’hui notre fer de lance. MétalFusion exporte dans plusieurs dizaines de pays, et sa qualité est reconnue par l’ensemble des clients. Financièrement, MétalFusion se porte bien, même si les variations du cours de l’acier dépendent fortement des relations Chine – Etats-Unis, et que la météo sino-américaine peut ici où là grever les résultats annuels certaines années.

Ca fait maintenant plusieurs mois que les indicateurs qualité virent au orange, voire au rouge. Et à ce jour, je n’ai pas d’explication rationnelle à donner. J’ai pas envie d’une discussion “boulot famille” aujourd’hui.

 

Lundi 15 septembre 2014…

“Mesdames, messieurs, mes chers amis du Comité de Direction de MétalFusion, c’est avec une grande joie, et une pointe de soulagement que j’ai le plaisir de vous annoncer que nous avons trouvé un accord avec la société américaine Metal World Corporation, pour un rapprochement de nos deux sociétés dans l’année qui vient…”

Jean-Baptiste Millet, que tout le monde croyait indéboulonnable et prêt à se tuer à la tâche, vient d’annoncer qu’il a décidé de vendre la société. Quel choc pour nous tous ! Le patron jette l’éponge ! Une entreprise de 70 ans, 400 salariés.

Les américains, on les connait ! Des promesses d’investissements, des promesses de sauvegarde de l’emploi, tout ça pour pouvoir bénéficier des allègements fiscaux… Puis hop, une fois les politiciens bien endormis, ils finissent toujours par gérer leurs affaires comme ils le veulent, avec un seul mot à la bouche : rentabilité ! Il va falloir faire avec, on n’a pas le choix de toute façon.

Du coup, avec cette annonce, on est passé complètement à côté de la présentation des chiffres trimestriels. Je dois dire que dans un sens, c’est plutôt une bonne nouvelle. Au moins, je gagne du temps. Mais ce n’est que reculer pour mieux sauter.

 

Lundi 22 septembre 2014…

“Daniel, Daniel !”. Sylvie, l’assistante de Jean Baptiste Millet, m’interpelle dans le couloir du bâtiment administratif de MetalFusion, alors que je m’apprête à rentrer en réunion avec Louise Partinello,

Louise est notre meilleure experte sur les métaux de pointe. Pour le coup, elle en connait un rayon. Elle a tenu absolument à me voir pour commencer à parler de la dégradation du niveau de qualité, mais aussi les problèmes de formation qu’elle commence à rencontrer avec les équipes d’intérimaires.

“Ah ! Daniel, comment tu vas aujourd’hui ?”, me demande Sylvie. J’adore la voix de Sylvie. A la fois un petit côté espiègle mais aussi suave, j’accepterais de l’écouter des heures durant. Elle est en plus particulièrement en beauté aujourd’hui. Je ne lui connaissais pas ce petit tailleur serré ! Je dois bien m’avouer qu’elle est tout à fait charmante.

Rapidement remis de mes égarements, je lui réponds.

“Comme un lundi… On a encore eu des problèmes de production ce week-end, mais ça va aller, on va gérer…

Qu’est ce que je peux faire pour toi ?”

Elle, de me répondre :

“Tu ne peux pas utiliser la salle de réunion. Patrick O’Malley est dans la salle avec Jean-Baptiste. Ils en ont pour toute la journée…”

‘”Toute la journée ! Et bien… C’est probablement qu’ils ont un tas de trucs intéressants à se dire ces deux là…” grommelé-je dans ma barbe de trois jours.

“Allez viens Louise, on va aller dans la salle de réunion de l’atelier….”

Patrick O’Malley était le directeur qualité de Metal World Corporation. Un irlandais d’origine, résident aux Etats-Unis.  Une vraie armoire à glace. 2 mètres, 120 kilos. Probablement un joueur de rugby quand il était jeune. A vrai dire je ne sais pas, car je n’ai pas encore eu l’occasion de lui parler. Pourtant, on aurait déjà dû avoir une discussion tous les deux dès la semaine dernière ; après tout, ce sera probablement mon futur chef.

Et je me remémore alors mes chiffres qualité en berne, pour lesquels je n’ai pas d’explication… Un frisson me parcourt. N’y pensons plus, ça ira mieux demain.

 

L’année charnière pour Daniel !

Comment Daniel, en proie au doute permanent, va tenter de sauver MétalFusion d’un démantèlement quasi-certain ?

Comment, en découvrant le monde digital, et toutes ses possibilités, va-t’il vivre une transformation d’entreprise en profondeur ?

Qualiticien de métier, il va de voir tout réapprendre. Sa femme, ses enfants, ses collègues, et surtout lui-même, jusqu’à quel point va-t’il tout remettre en cause ?

Ses alliés d’aujourd’hui le seront-ils toujours demain ?

Daniel perd ses repères, sous la pression de Patrick O’Malley, qui lui donne moins d’un an pour mettre la société aux standards de qualité américains.

Alors que Daniel se perd dans ses pensées, accoudé au comptoir de l’Accord Parfait, un petit bar restaurant à quelques pas de chez lui, où des groupes de musique viennent de temps à autres pour tenter de se faire remarquer, Un homme lui tape sur l’épaule.

“Bonjour, je m’appelle Xavier Falcon. Michelle Bordier, l’amie de votre femme, m’a dit que je pourrais certainement vous trouver ici. Il parait qu’il faut que je vous parle de technologie, d’e-learning, de web marketing, de neurosciences…. Je vous paie une autre bière ?”

 

Participez à ce roman, et à la vie de Daniel

A partir du mois d’Août, je vais vous faire réellement rentrer dans la vie de Daniel, comme je l’ai expliqué ici.

Mon déifi ? Vous offrir un chapitre par semaine en 52 semaines.

Le thème ? Un roman collaboratif, dans lequel vous pouvez contribuer à l’histoire. A la fin des chapitres, vous aurez les choix entre 2 voire 3 options de suite.

Ce roman sera riche en personnages, riche en lieux, riche en émotions, au travers de Daniel, personnage torturé, mais heureusement bien entouré.

Au gré des rencontres, d’essais plus ou moins fructueus, Daniel va découvrir des solutions parfois technologiques, parfois humaines pour empêcher le démantèlement de MetalFusion. Mais la plus grande rencontre qu’il va faire, c’est avec lui-même…

Alors commencez sans attendre à donner un avis.

Dans les commentaires de l’article, indiquez votre niveau d’intérêt pour la démarche.

Si vous n’aimez pas la démarche, dites-moi ce que je peux changer pour que vous l’aimiez.

Si vous aimez la démarche, alors d’abord merci, et surtout abonnez-vous à ce blog pour recevoir des notifications de nouveaux chapitres !

 

Mais quel lien avec ce blog ?

Je suis sûr que vous avez une idée la réponse, n’est-ce pas ?

Dans les solutions techniques que Daniel va tester, la vidéo va occuper une place importante. Cette technologie va même changer complètement sa perception et sa manière de concevoir son travail.

Plutôt que LA vidéo, je devrais dire LES vidéos, car plus que des fichiers MP4, c’est tout le pouvoir de ce média que vous allez découvrir avec Daniel. Apprenez avec les essais-erreurs de Daniel, et vous aussi

Et au-delà des vidéos, découvrez avec Daniel le monde digital, et tout ce qu’il est en train de changer dans nos entreprises.

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous êtes perdu avec les vidéos ? Formez vous avec le guide

"12 types de vidéos pour moderniser votre entreprise"