www.toutes-les-videos-business.com

La vidéo, c'est dans la boîte !

Roman-défi : écrire et publier un roman sur 52 semaines, à raison d’un chapitre par semaine

 

Ecrire un livre, ou un roman ça peut faire peur. Pourtant, c’est une démarche très intéressante et instructive… Vous devriez essayer, si vous ne l’avez jamais fait.

Cet exercice permet .de se forcer à mettre des idées au clair, à les ranger dans le bon ordre, et à les rendre lisibles, compréhensibles.

 

Un premier essai…

J’ai écrit un premier livre, l’année dernière, appelé “Why training at work is a loss of time… For Now!”. Il est disponible sur Amazon ici.

Avec le recul, je dirai que c’était un essai conceptuel sur la nécessité de changer la manière dont on documente les procédures et dont on forme les personnels dans nos entreprises.

C’était assez grisant de l’écrire. Assez grisant d’avoir des commentaires éclairés de mes lecteurs, aussi.

Pour autant, il me laisse un goût d’inachevé. Bien que je l’ai écrit avec un soucis de rester concret, avec un restaurant italien et une recette de spaghetti bolognaise comme fil directeur, je trouve que le fond théorique mérite d’être mieux mis en valeur.

 

Un an de découvertes !

Durant un an, j’ai développé Sinfony, puis PitchBar. J’ai mis en pratique ce que je décris dans ce premier livre. Et vous savez quoi ? Ca marche !

Les clients sont contents ; ils perçoivent qu’ils peuvent concrètement changer leur entreprise grâce aux principes de ce livre.

Et comme je ne suis pas devin, voyant, ni marabout, je n’avais bien sûr pas tout prévu, et j’ai découvert des quantités de choses à compléter dans la méthode de mon premier livre.

La nécessité d’en faire un deuxième devient alors évidente.

Mais comment faire ?

 

Mon défi : un second livre, un roman, format adapté au plus grand nombre

Personnellement, j’adore quand on me raconte des histoires. Attention, pas des bobards, des vraies histoires, avec des personnages qui me font vibrer. On les suit, on vit leurs aventures avec eux, on se projette.

C’est pourquoi ce deuxième livre sera un roman ; avec un héro (ou une héroïne, je verrai), qui vit la transformation de son entreprise de l’intérieur, avec ses tripes.

Nous serons plongés dans son environnement professionnel et personnel. Nous vivrons ses angoisses et ses succès avec lui (ou elle).

 

Le digital business comme pivot

Le roman va nous raconter comment le héro fait rentrer de plein pied son entreprise dans l’univers du digital learning, du marketing digital, du social selling, mais aussi de la robotisation, avec son cortège de nouvelles compétences à acquérir et de décisions humainement difficiles à prendre.

Tout au long du roman, notre héro va rencontrer des mentors, des experts, des geeks, des consultants, d’autres entrepreneurs qui tous ont des expériences digitales plus ou moins heureuses..

Et, il va acquérir lui-même certaines compétences, et va se passionner pour un média clé : la vidéo.

Mais pas n’importe laquelle : la vidéo business. Celle utile pour l’entreprise..

Et, ce média va l’accompagner dans toute la transformation de l’entreprise.

Cependant, notre héro va multiplier les essais-erreurs, il va douter, mais aussi aller de petits succès en petits succès.

Il va se découvrir des talents de “community manager”, des talents d’acteur, des talents de “story teller”,… Que des métiers qu’il croyait réservés aux seuls YouTubeurs..

Et, petit à petit, le changement va s’instaurer dans l’entreprise.

Mais, survivra-t’elle à la révolution digitale ?

 

 

Un chapitre par semaine, pendant 52 semaines

C’est l’idée, oui. A partir de mi-août 2018, je vous propose de lire un chapitre de ce roman par semaine.

Pourquoi à partir de la mi-Août ? Tout simplement parce qu’il faut me laisser le temps de caler les grandes lignes du scénario, les lieux clés, les personnages clés.

Pourquoi une fois par semaine ? Parce que j’aime l’idée de vous donner rendez-vous régulièrement.

 

Et si vous étiez co-scénariste de l’histoire ?

Oui, vous avez bien lu ! J’ai envie de co-écrire ce roman avec vous. Je vais publier prochainement les grandes lignes du scénario.

Aussi, je vous inviterai à faire des propositions pour compléter ce scénario.

Mais aussi, chaque semaine, je vous proposerai des routes alternatives pour les chapitres suivants. Ceux d’entre vous qui ont entre 40 et 50 ans se souviendront des “livres dont vous êtes le héro” de notre jeunesse. A chaque fin de chapitre, il fallait choisir entre deux options, chacune d’entre elle menant à une suite de l’histoire différente.

 

Alors, prêt à bâtir cette histoire avec moi ?

Donc, rendez-vous début Août pour le levé de rideau sur le scénario de base, les lieux et les personnages principaux.

En attendant, indiquez déjà dans les commentaires de l’article quelques situations, que vous voudriez que notre héro rencontre ! , .

 

 

 

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

4 Replies to “Roman-défi : écrire et publier un roman sur 52 semaines, à raison d’un chapitre par semaine”

  • Vraiment bien ton idée de faire passer dans le livre tes idées en utilisant le storytelling en quelque sorte, c’est bien ça ?

    Quand au choix du lecteur, ça ne te dérange pas de “bousculer” ton histoire quitte à perdre le fil conducteur de base ?

    • Bonjour Valentin,
      Merci de ton avis.
      Oui, le storytelling permet de faire passer des concepts B2B qui peuvent être indigestes. Mis dans une situation que chacun pourrait connaître s’il était Daniel, on se projette mieux, je pense.
      Un très bon roman de ce style est “LE BUT”, de Goldratt, qui s’est vendu à 5 millions d’exemplaires.

      Mon histoire de base est là, j’ai le fil directeur qui est décrit dans un document word sur en gros 25 grands chapitres, ou plutôt des thèmes à aborder.
      Je sais aussi quels sont les points pivots, et quelle est la psychologie générale des personnages, et l’ambiance générale des lieux (j’ai décrit tout cela avant de faire le premier chapitre).
      Les choix que je laisse au lecteur peuvent influencer l’histoire sur le cours terme, ça va me donner un peu de créativité.
      Mais dans les grandes lignes, l’histoire ira au bout. Les chemins pour Daniel seront peut-être un peu tortueux parfois selon ce que décideront les lecteurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous êtes perdu avec les vidéos ? Formez vous avec le guide

"12 types de vidéos pour moderniser votre entreprise"