www.toutes-les-videos-business.com

La vidéo, c'est dans la boîte !

1 livre, une claque… 3 livres une transformation !

Des relations interpersonnelles naît la magie ! La magie des idées, la magie des émotions. Mais ce qui est encore plus fort, c’est lorsque la rencontre est distante, et surtout unilatérale, par l’intermédiaire d’un livre.

Avez-vous déjà rencontré un auteur, vivant ou mort, à la croisée d’un bouquin, et vous vous êtes dit : “là, y a un truc…” ?

L’effet est bluffant ! Que dis-je, bluffant…

Aaaah, quelle sensation incroyable quand on lit un livre, et qu’après avoir dévoré sa dernière page, on se dit “Wow, quelle claque…“. On en redemande, on lit les notes, les témoignages de fin de livre, tout ; on ne laisse rien, un peu comme on sauce les dernière gouttes d’un jus de viande avec du pain frais.

Cette sensation, je l’ai vécue plusieurs fois. Et à l’occasion d’un challenge inter-blogueurs organisé par Olivier Roland, blogueur influent du monde francophone, autre du blog “des livres pour changer de vie“, j’ai décidé de partager avec vous 3 livres qui ont changé ma vie.

L’ambition n’est pas qu’ils changent la vôtre, car il est possible que vous les ayez déjà lus, et que vous y avez pris ce que vous aviez à y prendre.

L’ambition est plus simple. C’est un humble témoignage. Et ce témoignage trouve sa place naturellement sur ce blog, dans la rubrique “témoignage” ! Et vous y trouverez, notamment avec le dernier livre, le cheminement qui m’a amené à la vidéo en entreprise. Allez en découvrir plus sur le sens de ce blog à la page “Vidéo business ? Pourquoi ?

Alors, avec la même ambition, parcourez ma prose, laissez-vous inspirer par ces rencontres, et si vous le souhaitez, partagez les vôtres dans les commentaires de l’article.

 

Livre #1 : Le but (Eliyahu Goldratt)

Une rencontre inopinée

Nous sommes en 2006. Je viens de me faire opérer d’une hernie inguinale. Mon intestin a voulu se faire la malle. Alors comme je suis arrêté, et que je n’ai rien d’autre à faire, je lis.

Comme je suis à l’époque consultant en organisation, je chasse quelques livres inspirants qui peuvent avoir un impact sur les méthodes que j’utilise. Un client me recommande le But.

Bof, un roman… Étiqueté AFNOR en plus (Association Française pour la Normalisation) ! Qu’est-ce qu’un roman peut bien faire dans les éditions AFNOR ?

30 minutes… C’est le temps qu’il me faut au grand maximum, pour rentrer dans l’histoire.

A cette époque-là, j’ai dévoré “Le But”. Et par la suite, relu 3 fois depuis. et je l’ai fait lire à des dizaines de personnes !

J’avais trouvé une bible qui me manquait dans mon job de consultant.

Vous pouvez trouver un résumé très fidèle, qui est un de mes articles préférés, ici, (https://des-livres-pour-changer-de-vie.com/le-but/) sur le site d’Olivier Roland, sur son blog “des livres pour changer de vie”.

 

Ma vie professionnelle a changé grâce au But…

Les changements dans nos missions de conseil ont été radicaux :

  • Avec un collègue consultant, nous avons redressé un site de fabrication pharmaceutique en moins de 3 mois en appliquant stricto-sensu le contenu du livre ;
  • Avec un autre collègue, on a gagné une mission en appliquant l’arbre des pré-requis, un des outils essentiels de Goldratt ;
  • Après des difficultés en 2010, avec l’aide de toute l”équipe de direction, on a complètement redressé et transformé le cabinet de conseil, jusqu’à le vendre en 2015, en appliquant la théorie des contraintes

 

… Et ma relation avec mes enfants aussi !

Nous sommes maintenant en 2014. En famille, nous devons prendre la décision de quitter Lyon, pour aller habiter en Belgique. Décision difficile !

Mais c’est sans compter sur les outils magiques de Goldratt, notamment l’arbre de résolution de conflit.

Ma femme et ma grande fille (11 ans à l’époque) sont déjà convaincues. Mais ma petite, 9 ans à l’époque, est indécise. Après tout, elle a toujours vécu dans notre maison de Lyon…

Merci Goldratt ; je fais un nuage de résolution de conflit avec elle, comme le héros dans le livre. Et magique, ma fille arrive d’elle-même à la conclusion qu’on doit déménager.

S’en suit une réunion familiale un dimanche après midi, ou plutôt devrais-je dire un “workshop”, ou “atelier de travail”. Au programme, arbre des pré-requis ! L’objectif que nous avons fixé : “on vit tous ensemble heureux en Belgique, au plus tard à partir de Septembre 2014 sans que ça nous coûte trop cher par rapport à notre niveau de vie à Lyon”

En général, quand je raconte que j’utilise ce genre d’outils professionnels à la maison, on me prend pour un grand malade. Ce à quoi je réponds : testez, essayez, et vous verrez si ça vous simplifie la vie ou pas.

Depuis, j’ai lu tout ce que j’ai pu de Goldratt, à commencer par “Réussir n’est pas une question de chance”, la suite de “le But” ; puis “Un an pour sauver l’entreprise”, puis “critical chain” ; puis pour finir en apothéose, “constraints theory”, le livre conceptuel qui unifie toute la théorie des contraintes.

Goldratt est malheureusement mort en 2011, mais quelle rencontre, quel auteur ! Je vous le recommande les yeux fermés.

Le livre Le but de Eliyahu Goldratt change la manière de voir l'industrie
Un livre extraordinaire de Goldratt, qui a changé ma manière de voir l’industrie, et plus largement, mes activités, même personnelles

 

Livre #2 : Le chevalier à l’armure rouillée (Robert Fisher)

“Lis-moi, lis-moi…”, me dit-il

Quel livre étonnant ! Mais surtout, la manière dont il est arrivé dans mes mains l’est tout autant…

Cette rencontre est beaucoup plus récente que “Le But”. Elle date de 2018.

Je suis alors dans un cycle de développement personnel, sur une année, avec des séminaires de formation et d’éveil à soi. Ma vie est en pleine mutation à ce moment-là..

Nous avons vendu le cabinet de conseil en 2015, puis après 2 ans à avoir occupé un poste mondial dans l’entreprise acheteuse, j’ai démissionné.

J’ai créée deux sociétés, en plus du temps que je passe dans mes différents séminaires de formation.

Mais quelque chose me bloque encore. Malheureusement, je n’arrive pas à mettre vraiment la main dessus.

Ou plutôt, si, mais j’ai du mal à me l’avouer : l’ego ; ce fichu ego qui met un filtre sur les yeux et le cœur, au point de commettre quelques erreurs tactiques dans mes 2 entreprises en développement.

Ma petite fille, qui a maintenant 13 ans, me dit : “Papa, en cours de français, la prof nous a donné ce livre à lire.”

Et ma femme d’enchérir : “elle m’a raconté l’histoire, je crois que tu devrais le lire…”

“Oui, oui, plus tard.” Réponds-je alors avec l’arrière pensée de ne pas le lire.

Ma femme le laisse négligemment en évidence sur notre bureau où depuis quelques mois maintenant, nous faisons le point tous les jours sur nos tâches à faire, nos objectifs mensuels, annuels, et à 5 ans. L’objectif ? Vivre la vie de nos rêves…

Jusqu’à ce matin-là, où j’ai plus de temps que d’habitude… Ma femme a dû partir tôt car elle partait à l’étranger.

J’ai eu l’impression ce matin-là que le livre me regardait, m’appelait : “Lis-moi, lis-moi”. Alors je le prends en main…

Il ne m’a pas fallu une heure pour arriver au bout (ça reste un petit livre)..

Ma première réflexion : “mais comment ça se fait qu’une prof de français donne ce livre à lire à des ados de 13 ans…” Je n’ai pas compris…

Ma deuxième réflexion : “quelle chance que cette prof de français ait donné ce livre à lire à ma fille.” J’avoue qu’à l’heure d’écrire ces lignes, je n’ai pas encore discuté avec ma fille pour voir ce qu’elle en avait retenu, mais c’est au programme !

 

Le chaînon manquant de mon développement personnel

Il suffit parfois d’un déclic, un rien, une étincelle pour que tout change. L’effet papillon peut-être.

Là, on est en plein dedans, concernant ma vie personnelle et la compréhension que j’ai de moi-même.

Au moment où je lisais les aventures du chevalier à l’armure rouillée, qui se défait petit à petit de ce poids de métal, j’avais l’impression d’enlever mes propres poids.

Vous pourrez probablement facilement vous identifier au chevalier du début du livre. Il est fort, brave, engagé,. Cependant, il néglige sa femme, au profit de la gloire des combats. Il s’enferme dans son armure de métal pour être toujours prêt à bondir à la moindre menace. Jusqu’à y rester coincé !

De fil en aiguille, il finit par quitter le château dans lequel il vit avec sa femme. Au gré de rencontres, notamment avec Merlin, il démarre alors l’ascension du Sommet de la Vérité.

Le reste, vous le découvrirez en lisant ce compte merveilleux, et impactant. Tellement impactant, qu’aujourd’hui, j’ai compris combien l’ego peut nous bloquer dans notre rapport aux autres, et dans nos propres projets.

Cela vient à point dans le reste des actions de développement personnel que j’ai entreprises.

 

Le livre Le chevalier à l'armure rouillée, de Robert Fisher est un compte très impactant
Ce livre m’a fait changer de regard sur qui je suis.

 

Livre #3 : Tout le monde n’a pas eu la chance de rater ses études (Olivier Roland)

Colombo sans sa femme ne serait pas Colombo

Je ne pouvais pas passer à côté de ce livre !

Non pas pour cirer les pompes d’Olivier (qui n’en a vraiment pas besoin, surtout), mais par l’effet que ce livre a eu sur mon rapport au travail.

Nous sommes en 2016, cette fois-ci. Ma femme chérie sombre dans un burn-out, conséquence de multiples facteurs : personnels, professionnels, et culturels (notamment notre déménagement en Belgique).

Moi, je suis nez dans le guidon, alors à mon poste mondial dans l’entreprise de 30 000 personnes qui avait racheté notre cabinet de conseil. Je ne vois pas ma femme s’effondrer.

Alors que je suis à peine présent, toujours en déplacement professionnel, elle se tourne avec mes encouragements vers des coachs en développement personnel. L’un deux lui conseille ce bouquin d’Olivier Roland.

A l’époque, je le feuillette à peine. Trop absorbé par mes déplacements, et puis quoi, hein, je sais ce que je dois faire ! A y réfléchir et à revoir la couverture, je crois que j’aurai dû la regarder à deux fois, et me plonger dans ce livre. Mais bon, quand c’est pas le moment, c’est pas le moment.

Toujours à cette même époque, je songe à démissionner pour créer une société de conseil dans laquelle la vidéo pour les entreprises aurait toute sa place.

Ma femme, décidément maintenant bien affûtée, me dit : “dans la préface de ce bouquin, il y a un gars qui s’appelle David Jay, j’ai regardé,, je pense que tu devrais aller voir ce qu’il fait, ça pourrait t’aider.”.

Décidément, elle me connait bien ! C’était pile-poil ce que je cherchais d’un point de vue technique.

Un an après avoir créé mes deux sociétés, ma femme me ressort le bouquin d’Olivier Roland, et “la semaine de 4 heures” de Tim Ferriss. Je dévore le livre d’Olivier en quelques courtes semaines, et l’autre en livre audio lors de trajets en voiture.

 

Travailler moins pour gagner plus

Le livre d’Olivier Roland est en deux parties très distinctes mais liées.

La première partie est consacrée à démonter une à une nos croyances en rapport avec le travail Très habilement, Olivier se base sur son histoire, et son parcours.

Et là, moi qui suit en plein dans la “Rat Race”, je prends une claque. Chef d’entreprise homme orchestre, ou homme d’entreprise chef d’orchestre. Maintenant j’ai choisi ! Comme quoi intervertir deux mots dans une phrase peut changer une vie.

Ensuite, la deuxième partie donne plus les “comment”, les recettes de business automatisé très complètes. Là encore de manière très habile, Olivier présente des contenus qui seront ensuite approfondis dans ses formations en ligne.

Je venais de trouver là des briques manquantes à ce que j’avais appris avec David Jay ou d’autres, avec comme pierre angulaire le “travailler moins pour gagner plus”, Je n’ai pas, à ce jour, entendu cette phrase dans une bouche d’homme politique; A quand Olivier ministre du travail ou président ? En fait je crois que ça ne l’intéresserait pas..

 

Le livre Tout le monde n'a pas eu la chance de rater ses études est un must que nous offre Olivier Roland.
Ce livre, application concrète de la semaine des 4 heures, m’a poussé à me poser les bonnes questions.

 

A vous maintenant !

Si vous n’avez pas lu l’un de ces livres, dîtes-nous les raisons : pas le temps, livre inconnu, ou tout simplement pas envie. Et c’est ce dernier point qui est intéressant parce qu’il ouvre la discussion. Qu’est-ce qui vous rebute à la lecture d’un de ces ouvrages ?

Si vous avez lu l’un de ces livres, racontez-nous dans les commentaires ce qu’il vous a apporté et pourquoi vous recommandez de le lire.

 

A très bientôt pour un nouvel article !

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

3 Replies to “1 livre, une claque… 3 livres une transformation !”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous êtes perdu avec les vidéos ? Formez vous avec le guide

"12 types de vidéos pour moderniser votre entreprise"