www.toutes-les-videos-business.com

La vidéo, c'est dans la boîte !

Digitalisation (ep 3/5): Philippe Lehartel évalue l’impact sur les procédures et la formation !

La digitalisation vue par Philippe Lehartel en 5 vidéos !

 

Rappel de l’épisode précédent

Retrouvez l’article ici.

Philippe est spécialiste du monde connecté, multi-entrepreneur, auteur, ancien associé de venteprivée.com. Il nous a expliqué les changements induits par la digitalisation. Ces changements vont porter sur l’organisation, les procédures et de rôle du CEO.

Mais qu’en est-il des changements au niveau de la formation ?

 

Retrouvez l’avis complet de Philippe sur l’évolution de la formation

Philippe pense que la formation va s’individualiser, et en profite pour tacler les syndicats et les partis politiques.

 

La formation s’individualise, et se fait à n’importe quelle heure !

C’est probablement là que la transformation la plus importante va arriver.

D’après Philippe, la formation va s’individualiser à l’extrême, alors que des réseaux de compétence mondiaux vont émerger.

Non, le e-learning n’est pas mort ! Il change de forme. Il devient microlearning. Il devient le principal vecteur d’apprentissage, en complément de l’apprentissage par tutorat. Cette évolution est permise par les évolutions matérielles.

La vidéo prend le pas sur tout autre mode de diffusion d’information. En effet, d’après Philippe, nous avons trop d’informations à absorber. Et seul le média vidéo permet d’aller suffisamment vite.

Il permet d’avoir une information toujours à jour, ce qui est contre-intuitif. C’est vrai, à condition d’utiliser des méthodes de conception de “vidéos consommables”.

D’après Philippe, le microlearning, apprentissage par petites capsules vidéos, sera associé à un compte temps.  Pourquoi ne pas stocker cette information  dans la blockchain ?

Tout cours ainsi suivi, à n’importe quelle heure du jour ou de la nuit, pourrait alimenter ce compte temps formation personnel.

En complément du compte temps, la gamification permet une action volontaire des apprenants. Des bonus, primes, prix pourront être associés à la gamification.

Et pourquoi ne pas envisager des seuils de formation qui deviennent diplômants ? C’est le début de l’ère de la formation continue professionnelle diplômante.

 

Tout sera partage

Les formateurs indépendants doivent apprendre à partager leur savoir en réseau.

Ils doivent apprendre à dématérialiser leurs formations sous forme de microlearning.

Philippe évoque des groupes de compétence mondialisés, en prenant l’exemple d’un Rotary des formateurs en ligne.

Le business model du formateur va changer ; le formateur va vendre ses savoirs en ligne, pour quelques euros ou centimes par vidéo, et en tirer des micro-revenus. La somme de ces micro-revenus pourra être importante.

 

Donnez votre avis

A votre avis, est-ce que la formation continue individualisée, tracée dans un dossier personnel, stocké dans la blockchain est de nature à aider les entreprises autant que les salariés ?

Est-ce la fin des diplômes scolaires ou des formations professionnelles telles que nous les connaissons aujourd’hui  ?

Vous êtes formateurs : pensez-vous pouvoir vivre de la vente de vos micro-formations en ligne ?

 

Besoin de conseils sur l’organisation de votre société, vos procédures, la formation ou la gestion de la connaissance ? Rendez-vous sur www.sinfony.eu.

Besoin de méthodes et matériels vidéos pour transformer votre entreprise ? Visitez www.pitchbar.biz.

Un tout grand merci à Philippe pour cette série d’interviews. Prenez contact avec lui sur LinkedIn ici.

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous êtes perdu avec les vidéos ? Formez vous avec le guide

"12 types de vidéos pour moderniser votre entreprise"